Navigation Menu
strasberg acting

Newsletter

Bonjour,

Le programme de dix semaines a New York s’est terniné dimanche 28 mai. et je suis parti directement a Paris le soir meme. J’ai commencé mon stage intensif lundi matin. Cela faisait plusieurs années que je n’avais pas fais cela et je me demandais comment je serai. Je suis content de vous annoncer que j’ai vraiment aimé l’experience. Cela m’a fais sentir jeune et le stage a Paris était très bien. 

Le programme de dix semaines a New York était aussi très bien. Le plaisir d’enseigner est de voir quelqu’un apprendre et changer et tout le monde qui a participer a mon stage peut voir comment cela se passe. Quelque fois radicalement. Il y a plusieurs années quand j’ai commence a travaillé pour la première fois en Europe les gens m’ont fait remarquer que ce qui marquait le plus de mon travail étaient les moments de spontanéité dans le travail de l’acteur. Je savais que la spontanéité était une partie fondamentale de mon processus mais je n’etais pas conscient avant cela combien il marquait mon enseignement. Biensure je suis préparé. Je pense a ce que je vais faire continuellement mais je ne sais jamais ce que je vais faire ou ce que quelqu’un a besoin d’apprendre ou ce qu’il va apprendre. Je n’ai pas de plan pour enseigner. Je travaille avec chaque personne qui vient a moi, dans une dialogue interactif qui les aide a ce connaitre eux meme et a devenir les meilleurs acteurs qu’ils sont capables d’être.

Comme j’ai souvent dit, “si je peux enseigner quelque chose c’est deux choses que je veux enseigner, que les acteurs ont deux meilleurs ami, eux meme et la pièce.”

La plupart des acteurs sont leurs pires ennemis et ils ne savent pas lire. Je veux dire qu’ils ne comprennent pas clairement ce que l’ecrivain a écrit. Cet autre problème je croix est le plus sérieux dans tous les niveaux du metier. Si je règle ses deux réalités, les acteurs ont le pouvoir de se connaitre eux meme et d’être capable de percevoir et comprendre ce que l’écrivain leur a donné. Cela les aident a developper une partition de vie qu’ils peuvent jouer chaque soir comme un musicien.

Quand le processus est clair et qu’il est compris a travers de ce que l’on resent. C’est une des réalités les plus difficiles dans le Processus Organique Créatif est de l’expliquer a quelqu’un d’autre comment vos sensations sont claires et qu’elles ne sont reliées a aucune programmation mentale qui est l’enseignement de base de la plupart des enseignants. Vous pouvez seulement dire que vous avez appris a faire confiance a vos sens et savoir que la pensée séparée des sens peux vous tromper.

Le plus age je suis le plus conscient je suis d’entendre la voix de mon père disant les choses que je vous dis maintenant. “Le plus grand problème dans l’acting c’est que les acteurs ignorent leurs impulses.” Et, “est ce que vous avez fait ce que vous voulez faire?” Je me souviens de lui disant cela a moi et aux autres acteurs depuis le premier moment ou j’etais assis au fond de ses cours. Plus que tout sa voix est plus forte maintenant. Plusieurs d’entre vous sont ou vont devenir enseignants. Et, je sais que vous entendrez ma voix dans votre travail aussi. C’est normale.

Mon emploi du temps jusqu’a la fin de 2017:

J’irai a Montreal pour un workshop de trois a la fin du juin. Et a New York pour le stage intensif des enseignants/mettre en scènes/acteurs du 3 au 14 juillet. Les deux sont pleins.

A la fin d’aout après avoir nagé dans l’ocean en Bretagne pour un mois, j’irai a Milan pour deux stages d’une semaine, du 28 aout-1 septembre et du 4-8 septembre. Pour information contact marta.zoo@gmail.com

Apres j’irais a Vitoria en Espagne du 11-15 septembre pour une semaine a Ortzai avec Iker Ortiz de Zarate. ortzai@ortzai.com

Et pour terminer en Europe cette année je serai a Madrid pour deux semaines du 18 au 29 septembre. Contact nachoaldeguer@gmail.com

Le programme de dix semaines a New York débuteront samedi 7 octobre jusqu’a dimanche 17. Contact jsstudos555@gmail.com

Je souhaite vous tous un merveilleux été que vous travaillez ou vivez ou les deux. Les anglais ont une belle expression quand ils sont sans travail. Ils disent “Je me repose.”

Cordialement, et a bientot j'espere

John Strasberg